Accueil Le Programme Toute l'actualité Tout savoir sur FCE Le forum Contactez-nous  
 


Menu
L'équipe dirigeante
Le défi
Historique
Règlement
Statuts
 
 
C’EST DESORMAIS UNE REALITE !

LA FéDéRATION DES CONGOLAIS DE L’éTRANGER, C’EST DéSORMAIS UNE RéALITé !

La Fédération des Congolais de l’Etranger ( FCE ) a tenu à l’Université Libre de Bruxelles ( Belgique ) son premier Congrès fondateur. A cette occasion, la FCE s’est dotée d’une direction fédérale, présidée depuis les USA, par M Stephan TUBENE, Professeur à l’Université de Maryland . 

La communauté des Congolais de l’Etranger manquait de force, de cohésion, et était mal structurée, et c’est ça qui faisait notre faiblesse et nous empêchait d’agir efficacement. Certes, le chemin a été long (1995-2001 ), très long, parsemé d’embûches et de ronces, mais la volonté et la ténacité des congolais 

qui ont porté le projet depuis 1988 à Fribourg (Suisse) porte à croire que la détermination, l’optimisme, la patience peuvent permettre d’arriver à bout de tout et dans le cas d’espèce, ont porté leurs fruits. 

Aujourd’hui, pourtant, l’heure n’est pas au triomphalisme, mais à la prudence et au travail ; car le plus dur est à venir : matérialiser les louables idées, les ambitieux objectifs à l’origine du projet. Les défis à relever sont alors énormes et variés. Mais, pour son premier mandat, sous l’égide de l’emblématique Tubene, le Congrès fondateur a accordé la priorité aux options suivantes :

-         représenter et défendre les intérêts des Congolais de l’étranger, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de la RDC

-         se poser en interlocuteur crédible face aux institutions nationales et internationales, publiques et privées, chaque fois que les intérêts de la communauté congolaise seront en jeu

-         œuvrer à l’amélioration de l’image des congolais de l’étranger dans leurs pays d’accueil

-         manifester de manière effective la solidarité envers le peuple congolais, œuvrer à la cohésion et à l’affirmation de son identité

-         Elargir la FCE sur le plan géographique et socio-professionnelle

-         Poser des actions concrètes dans lesquelles la communauté congolaise de l’étranger et celle restée au pays se reconnaissent et se retrouvent. 

Face à ces défis, il appartient au bureau fédéral fraîchement élu, aux congolais de l’étranger épris de patriotisme de travailler d’arrache-pied en vue d’impulser une nouvelle dynamique au sein de notre communauté. 

Chaque congolais doit se sentir interpellé et doit participer pleinement aux réflexions et actions engagées dans la perspective de reconstruire aussi bien  la paix que le pays. Il existe actuellement 4 millions de Congolais à l’étranger si pas plus. Il s’agit d’une partie de la population nationale dynamique et représentant, dans sa diversité géographique et socio-professionnelle, un vivier de compétences et d’énergie précieuses qu’il est judicieux de mobiliser dans le sens des impératifs ci-dessus. Cette mobilisation ne pourrait s’avérer plus efficace que si elle est mieux coordonnée au sein d’une structure faîtière d’assise internationale. La Fédération des Congolais de l’Etranger [FCE], dont l’union et la cohésion, demeurent les  centres de nos préoccupations et les vecteurs d’action, est un cadre patiemment bâti en vue de répondre à cet impérieux besoin.

Certes, la RDC, traverse une crise multiforme sans précédent avec cette guerre imposée depuis près de 6 ans et sa cohorte de misère et de souffrances. Certes, la FCE ne résoudra pas tous les problèmes des Congolais de l’étranger ni de ceux restés au pays. Mais ceci ne doit pas être une raison de découragement, nous poussant à baisser les bras, d’accuser les étrangers et la guerre qui sévit chez nous de tous nos maux et d’attendre  l’après-guerre pour se mettre enfin au travail de reconstruction de la paix et de la RDC.

Les Congolais de l’Etranger ont les mêmes droits et devoirs que leurs compatriotes résidant sur le territoire national. Il leur appartient, pour que les choses changent, de s’engager, d’être près des cercles de décisions et non pas de rester toujours à la périphérie et d’acclamer ou de jeter des anathèmes sur ceux osent se mouiller. Même s’ils ne vivent pas dans le pays, ils font néanmoins partie de la société congolaise. A ce titre, ils ont leur part de responsabilité dans la déchéance de la nation et, réciproquement, ils ont leur rôle à jouer dans l’effort collectif en vue du rétablissement de la paix et de la reconstruction du pays. Comptant s’appuyer sur un effectif de quelques millions d’éléments les plus dynamiques de la communauté congolaise, la FCE se veut être un acteur et une force d’appoint ou force tout court dans ce processus de renaissance de notre mère-patrie.

Méfions-nous de l’attentisme, de l’apathie, des critiques faciles, des excommunications rébarbatifs, des rêves d’un monde meilleur que d’autres viendraient installer chez nous. Il faut l’émergence des nouveaux acteurs qui, par leur travail, leur abnégation et leur détermination, feront  avancer les causes du consensus, du dialogue, de la paix,  du développement et de la prospérité.

L’union fait la force, dit-on. Avec la Fédération des Congolais de l’Etranger  ( FCE ) faisons un bout de chemin ensemble. Nous ne pourrons être forts que si nous nous mettons ensemble, nous réunissons nos forces.

NOTRE EFFICACITE NE SERA JUGEE QU’A L’AUNE DE NOS RESULTATS.

Que Vive la FCE  avec et pour les Congolais !

REJOIGNEZ-NOUS

Maison des Associations-A.A.F.A

2, Rue André Messager – B.P. 5

F – 75 018 Paris

http://www.f-ce.com

E-mail :f-ce@f-ce.com

casaka22@yahoo.fr